Les Couturières

Aujourd’hui, je vous présente un reportage photographique réalisé au « Laboureur », au sud de la Bourgogne.

Hors du temps, une entreprise, des couturières...Nous sommes bien en 2018, le temps est passé mais l’entreprise subsiste toujours. Au travers de mon regard, je vous fais découvrir cette entreprise et ces couturières.

L’histoire du Laboureur:

Produire en France, façonner des vêtements à l’aide de patrons anciens, travailler avec des matières premières et des tissus de grande qualité...

Depuis plus de 50 ans, « Le Laboureur » confectionne ses vêtements en suivant ces principes. En effet, depuis 1956, cette petite entreprise familiale est réputée pour fabriquer, au sud de la Bourgogne, des vêtements de travail à l’ancienne et des vêtements quotidiens d’autrefois. Au début des années 50, Primo Zélanti, père fondateur de la maison, commence à vendre des vêtements destinés aux travaux agricoles dans les foires et les marchés environnants : Digoin, Gueugnon, Paray-le-Monial, Charolles...

Ce petit commerce se développe rapidement et incite Primo Zélanti à créer, en 1956, sa propre marque : « Le Laboureur ».

Il y attache alors des valeurs fortes : produire, au coeur de la France, des vêtements aux formes anciennes avec des matières et des tissus de grande qualité.

Peu à peu, la gamme de référence, limitée à l’origine aux vêtements pour le travail de la terre, s’étend aux vêtements de travail pour les métiers du bâtiment, avec toujours une seule orientation : fabriquer des vêtements anciens, de tradition. L’atelier de fabrication s’agrandissant toujours plus, l’entreprise doit alors quitter le centre-ville de Digoin, et s’installer, en 1973, rue des Chantiers, au sein de locaux plus spacieux et plus fonctionnels. En 1988, Jean-Charles Zélanti succède à son père à la tête de l’entreprise. Aujourd’hui, l’entreprise familiale existe toujours et continue de produire, à Digoin, des vêtements de qualité, façonnés à l’ancienne.

#lelaboureur