SERIOUS GAME

Quand la dimension humaine prend toute sa valeur et son sens dans un jeux sérieux

 

Serious Game s’inscrit dans l’évolution d’un travail photographique sur mes projets personnels. Ma démarche est née d’un ressenti, d’une envie de photographier l’humain à l’hôpital, un lieu à la fois si intimiste et si médiatisé par moments. Aujourd’hui, l’attente dans les centres d’urgence en France est un thème sensible et récurrent. J’ai fait le choix d’orienter mon projet sur le Service de Soins des Urgences de Mâcon (71) en y apportant un regard différent et personnel. Mon approche a été de mettre en avant le « temps » au sens large du terme, sur un axe tridimensionnel autour du personnel soignant, du patient et de moi-même, le photographe  dans un mode reportage, sur « l’instant décisif ». 

La notion de temps à travers mes photographies se distingue tout d’abord par le choix du noir et blanc, qui fait place, à mon sens, à une notion d’intemporalité.La sensation première que m’a renvoyée mon environnement de travail a été de me retrouver dans un immense jeu de «Tetris» où les cubes, les couleurs, les règles du jeu sont dictées par l'outil informatique de gestion du flux de patients utilisé par ce service hospitalier. Ce logiciel m’est alors apparu comme le fil conducteur de mon reportage. J’ai donc intitulé mon travail « SERIOUS GAME » (jeu sérieux)

J’ai volontairement fait abstraction de cet outil informatique dans mes prises de vues pour garder son aspect conceptuel qui se retrouve de façon imperceptible et évidente derrière chacune de mes photographies.

Entre jeu et humain, j’ai pris conscience des différents sens du problème de temporalité au Service de Soins des Urgences de Mâcon.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/27
1.png

WEB-DOCUMENTAIRE "THEWAY"

 OUTIL NUMERIQUE ET INTERACTIF

 

PROJET :

Cette si terrible et merveilleuse expérience photographique qui m'a été confiée en avril 2020. Pendant que la France était sous cloche, "eux" ils l'ont été d'une autre façon. J'ai pris du temps; du temps pour donner du sens à mon travail dans cette période si complexe et inédite, du temps pour accepter mes images, du temps pour admettre qu'elles avaient une place dans nos champs visuels. La covid-19 m'a poussée dans mes retranchements les plus profonds, j'ai dû être bousculée pour enfin réussir à cadrer. Avant de vous plonger dans cette découverte numérique et interactive il est important de prendre en compte que vous ne pourrez pas vous connecter sur ce webdoc via votre smartphone et c'est volontaire !

Il vous faudra donc obligatoirement un ordinateur ou une tablette numérique pour vous y connecter. 

LA FILIÈRE

La Filière, reportage Centre Hospitalier de Mâcon-2017

Ce travail photographique se concentre sur la filière de prise en charge du cancer du sein au Centre Hospitalier de Mâcon, à l'occasion d'Octobre Rose 2017.​ La prise en charge du cancer du sein nécessite la collaboration et la coordination de nombreux professionnels issus de différents services et spécialités de l'Hôpital. Leur point de convergence étant d'assurer une prise en charge optimale des patientes. Avec l'Hôpital, nous avons donc fait le choix d'orienter mon travail photographique sur l'accueil et le suivi des patientes au sein de chacun des services de cette filière.​ C'est après un travail à proximité des équipes soignantes et des patientes que je peux vous présenter aujourd'hui ces photographies.​ Je remercie l'ensemble des professionnels de cette filière et plus particulièrement chacune des patientes et leurs familles qui ont acceptées de participer à ce projet. Je remercie également le Centre Hospitalier de Mâcon pour la confiance qu'ils m'ont accordée.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/28

AUX SEINS DE MA VIE

PROJET OCTOBRE ROSE 2015 VILLE DE MÂCON 71

Après presque un an de travail, le projet de la ville de Mâcon et de la photographe Emilie Fontaine pour une exposition photo de celles qui se sont sorties du cancer au sein est en train de s’achever.​ Vingt femmes ont répondu à l’appel fait par les initiateurs du projet. A travers leurs images, elles ont accepté de dire que cette maladie peut être vaincue et que le dépistage est l'une des solutions. Elles sont âgées de 31 à 85 ans et viennent de Mâcon et de ses alentours.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/18

QUATRE 112 HEURES 

SDIS 71

La démarche est née d’une commande pour le SDIS 71, l’envie de photographier le monde des pompiers autrement, en ayant un fil conducteur ; mais qui sont les pompiers d’aujourd’hui ? Cette période de réflexion avec le SDIS 71 est marquée par une quête de réaliser des photographies différentes entre la photographie de reportage et une recherche plus intime des pompiers, tout en ayant cette proximité avec l’homme. Car aujourd’hui, le monde des pompiers est un métier en perpétuelle évolution. Je vous propose de découvrir un regard photographique différent sur les pompiers d’aujourd’hui. Différent pourquoi ? C’est un portrait photographique sur l’activité d’un Service Départemental d’Incendie et de Secours plus précisément celui du département 71, visant à montrer la notion générale du fonctionnement de ce service. La notion du temps à travers mes photographies se distingue tout d’abord par le choix du noir et blanc, qui fait place à mon sens à une notion d’intemporalité. Mon angle d’attaque, lui, est de mettre en avant le fonctionnement de ce SDIS 71 sur un axe en quatre dimensions, l’Administration, Le Centre de Traitement des Appels, le Péri-Opérationnel et pour finir l’Opérationnel. Dans la vie, il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas… L’idée était de faire découvrir à la population, l’ensemble des corps de métier qui travaille dans l’ombre pour permettre aux pompiers de prodiguer les secours à la population. Qu’on se le disent, avant d’entendre le PIMPON il y a toute une chaîne humaine de femmes et d’hommes qui oeuvrent pour que les secours soient distribués avec la plus grande rapidité, la plus grande sécurité et la plus grande humanité possible.

Quatre 112 heures, est le temps que j’ai passé avec eux sur le terrain pour réaliser l’ensemble de ce travail photographique.

Ces photographies sont tirées du projet « QUATRE 112 heures » qui est un reportage photographique s’appuyant sur un web- documentaire, visible sur mon site internet et les réseaux du SDIS 71.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/12

MAMIE PAULETTE 

Il y a des jours, des personnes, des instants, des projets, qui me marqueront à jamais...Mamie Paulette en fait partie. Merci à cette fabuleuse famille pour la réalisation de ce reportage photo à domicile, pour leur maman, leur grand-mère.
Merci pour votre confiance.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4